Accueil / Un geste pour la peau / Les conseils A-DERMA / Acné sous traitement médicamenteux : comment apaiser sa peau ?
Back to top

Acné sous traitement médicamenteux : comment apaiser sa peau ?

Quand l’acné persiste et se manifeste sous une forme moyenne à sévère, un traitement médicamenteux devient nécessaire. Suivez le guide pour limiter les dégâts.

 
Aux grands maux, les grands remèdes ! Certes, mais il arrive parfois que ces remèdes aient également des conséquences. Dans le cas des traitements médicamenteux prescrits contre l’acné modérée à sévère, le revers de la médaille n’est jamais très loin et c’est la peau qui trinque.

Le traitement médicamenteux de référence est plébiscité pour son action sur les glandes sébacées dont il réduit la taille et l’activité, et donc, la quantité de sébum qu’elles sécrètent à outrance. Ce médicament a également ses défauts : hyper décapant, il laisse souvent la peau fragilisée, irritée, plus sèche et avec des rougeurs. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est prescrit en dernière intention par les médecins.


Un rituel beauté adapté

femme qui se démaquille

Alors, pour limiter les dégâts, prenez des bons réflexes dès le début du traitement ! On commence par un démaquillant très doux, une eau ou une lotion démaquillante douce, adaptée aux peaux à tendance acnéique, qui débarrasse la peau des impuretés sans l’agresser. Il existe des produits qui démaquillent et qui nettoient le visage en plus sans dessécher la peau. Pour celles qui préfèrent des produits à rincer, elles peuvent opter pour un nettoyant visage, toujours très doux, comme un gel moussant adaptés à ce type de peau fragile, pour éliminer les dernières traces qui obstruent les pores.

Un rituel qui vous prendra certes quelques minutes chaque soir mais qui vous fera également le plus grand bien ! Une fois l’épiderme débarrassé des impuretés accumulées au fil de la journée, il respirera à nouveau et tirera davantage profit du soin hydratant.



Rééquilibrer en profondeur

C’est la seconde étape indispensable de votre rituel : l’application d’un soin compensateur pour rééquilibrer la peau fragilisée.

En effet, une crème hydratante non-comédogène apaise la peau, l’hydrate et compense les effets des traitements desséchants. Résultat : la peau retrouve confort et souplesse. Optez pour des crèmes onctueuses au toucher riche, mais non huileux qui laissent un voile satiné protecteur sans effet gras ni collant. Un vrai bain de réconfort ! Ces textures sont spécialement formulées pour faciliter le maquillage.

 

Non aux gommages trop agressifs

Pour éviter que la mue ne tourne au cauchemar, oubliez les gommages trop agressifs le temps du traitement.

De même, les masques hydratants et purifiants, à appliquer en couche épaisse et à laisser poser pendant plusieurs minutes pour favoriser la réparation épidermique sont les bienvenus. 

 

De manière générale, lorsque l’on suit un traitement médicamenteux anti-acnéique, le corps tout entier fait les frais de l’assèchement cutané et demande à être bichonné. Baume pour les lèvres, crème pour le corps…  N’hésitez pas à l’hydrater généreusement afin que votre peau retrouve souplesse et confort. De même, le cuir chevelu n’est pas épargné par la sécheresse induite par le traitement. Un shampoing doux est alors tout indiqué.

 

femme qui se met de la crème sur le bras

 

 

À lire également

Voir tous les conseils